DIMILY – Estelle Maskame

T1 : Did I Mention I Love You – Estelle Maskame

dimily

Edition : PKJ.

Pages : 416 p.

Parution : 7 Janvier 2016


Résumé:

Eden, 16 ans, va passer l’été dans la nouvelle famille de son père, à Santa Monica, en Californie. Il vient de refaire sa vie, ce qui signifie qu Eden a trois nouveaux demi-frères. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent … Mais Eden décèle en lui une grande fragilité, conséquence d’un lourd passé. Fascinée, elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est pourtant défendue : son demi-frère.


Avis:

En lisant la quatrième de couverture de ce bouquin j’ai eu peur qu’il ne soit trop gnangnan alors je suis allée lire quelques avis et ils étaient tous positifs ! Il a donc glissé du côté de ma PAL sans que je ne sois très pressée de le lire. N’ayant plus de bouquin sous la main (tragédie !) je l’ai finalement commencé et le lendemain je l’avais terminé.

Je ne vais pas cacher que la première partie ne m’a pas vraiment fait accrocher, j’aimais bien mais sans le petit + auquel je m’attendais. C’est ça de ne lire que des critiques positives, on espère trop après !!

Finalement, au moment où l’histoire a vraiment décollé je n’ai plus lâché mon bouquin jusqu’à la dernière page. Je ne dirais pas que l’histoire est supeeer bien écrite ou originale (mis à part le fait que les personnages soient de la même famille) – puis rappelons-nous quand même que l’auteure n’avait que 17 ans lors de l’écriture de son bouquin qu’elle a tout d’abord publié sur Wattpad – mais elle est addictive. C’est d’ailleurs le mot que j’ai retrouvé dans beaucoup de chroniques et il est totalement adapté pour décrire ce livre : addictif.

J’avais peur que le côté « sortir-avec-son-demi-frère » ne rende l’histoire vulgaire, mais pas du tout en fait. Ils ne sont pas vraiment de la même famille, ils n’ont pas le même sang donc ce qui les gêne vraiment c’est le caractère moral et non légal de la chose.

J’ai trouvé l’écriture sympa et facile à lire, on rentre vite dans l’histoire et on prend beaucoup de plaisir à suivre les deux mois de vacances qu’Eden passe chez son père.

Eden est une fille assez simple qui accepte la proposition de passer l’été chez son père pour échapper un peu à ses problèmes. Dès qu’elle arrive, Tyler l’insupporte. Tyler le beau gosse, Tyler l’incontrôlable, Tyler le drogué, Tyler  aux lourds secrets, Tyler l’enfant apeuré… Elle finit, sans comprendre pourquoi, par tomber amoureuse de lui et là… c’est la cata !

Je l’ai bien apprécié, mais pas plus que ça. Je ne me suis pas retrouvée en elle et je pense que c’est ce qui m’a manqué dans cette histoire. Alors oui, comme elle je serais tombée amoureuse du bad-boy qu’est Tyler, comme elle j’aurais détesté mon père pour ses années d’absences… Mais sa façon de penser m’a parfois franchement agacée, et puis l’épilogue…… le fait qu’elle se mette avec…… qu’elle décide de faire……….! Bon, j’arrête avec mes faux spoilers, mais je tiens à faire remarquer qu’Eden m’a vraiment déçue sur la fin du bouquin.

Que dire de Tyler ? Waw. Il est waw. Son physique, son histoire, sa vie, ses sentiments, sa façon de parler, ses moments de douceur, sa personnalité…. tout est waw. Je ne trouve pas les mots pour le décrire… Waw conviendra.

Je ne vais pas trop m’attarder sur les autres personnages, mais voilà :

La mère d’Eden est adorable ; Son père est un con ; Ella est également adorable, toujours gentille et attentionnée, elle essaye de tout bien faire autant avec ses fils qu’avec Eden et les autres ; Jamie et Chase, les deux jeunes frères de Tyler sont faciles à vivre et ont l’air sympathiques.

Pour parler de la bande, Jake m’a excédé dès le début avec ses techniques de drague pourrites ; Dean est le genre de gars qu’on aimerait tous avoir en tant qu’ami, et on ne comprend pas trop comment il a fini par être le meilleur ami de Tyler ; Rachel est super ; Meghan n’est pas très présente et puis il y a Tiffany. Tiffany, dès le début on comprend que c’est elle la « méchante » de l’histoire. Sa façon de coller Tyler, de se croire centre du monde et de ne penser à rien d’autre qu’à son image…. Brrrh, horripilant ! Puis quand on apprend à la fin……… Grrrr ! C’est vraiment la garce typique des romans de ce genre.

J’ai vu dans beaucoup de chroniques « Les jeunes (surtout les trois filles) ont été très – trop – caricaturés surtout niveau drogue, alcool, sexe et soirée… » Mais je pense que c’était un peu le but de ce bouquin, et puis, sans se mentir,  c’est un peu comme ça, qu’en tant qu’ado, nous nous imaginons la vie de jeune fêtard américain !

Conclusion : C’est un livre frais, avec une écriture sympathique et un fil d’histoire prenant.

Ma note : ★★★★☆

– Cxm’
Publicités

2 réflexions sur “DIMILY – Estelle Maskame

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s