Don’t hug me I’m scared

dhmis_poster

Bonjour à tous !

La p’tite nouvelle que je suis a choisi de vous parler d’une web-série d’animation trop peu connue en France : Don’t hug me I’m scared. Alors oui, le nom peut paraître quelque peu bizarre au premier abord mais cette pépite britannique se compose de six épisodes diffusés de 2011 à 2016 que vous pourrez trouver facilement sur Youtube ou Vimeo (allez comme je suis gentille, je vous mets le lien pour le premier épisode avec les sous-titres français, et hop, plus aucune excuse pour ne pas aller jeter un coup d’œil) ! Une autre bonne raison de s’y mettre ? Comptez à peine plus de trente minutes de visionnage (alors au lieu de vous enfiler un énième épisode de *insérer ici toute série interminable de votre choix*, pourquoi ne pas consacrer cette demi-heure à cette web-série ?)

Les chiffres c’est bien joli mais à propos du fond, Don’t hug me I’m scared est au monde de la web-série d’animation ce que La petite fille qui aimait trop les allumettes est à la littérature québecoise (l’adjectif, c’est pour plus de précision) : impossible à résumer sans spoiler. Alors à défaut de vous servir un beau résumé bien compact, je vous parlerai de l’atmosphère de cette web-série. Parce que oui, le titre, c’est un peu mon ressenti après le visionnage de chacun des épisodes (surtout de l’épisode 5 mais je m’égare).

Mais je peux au moins vous dire ceci : cette série relate des moments de la vie de tous les jours de trois personnages principaux : Jaune, Rouge et le Canard.

tumblr_ocacfnxjsf1rptikfo1_500
Fan-art de @Skylordlysander représentant les différents protagonistes de chaque épisode poussant la chansonnette.

Petite particularité de la web-série : chaque épisode a sa propre chanson, d’ailleurs la chanson représente les trois-quart de l’épisode. Chanson qui est interprétée à chaque nouvel épisode par un personnage secondaire que vous ne verrez que pendant l’épisode en question. Pour m’étendre un peu plus sur les chansons, même si le visuel particulier de cette web-série peut vous rebuter, je vous conseille malgré tout de les écouter jusqu’au bout en vous occupant avec autre chose (comme moi pendant l’écriture de cet article – l’épisode 3 reste le préféré dans mon cœur, on le croirait tout droit sorti d’un épisode de South Park.). Mais tout comme South Park, même si c’est de l’animation et que ce style est souvent associé comme un programme destiné aux enfants – on en parle de Mary et Max ? – je vous déconseille de mettre de jeunes spectateurs devant Don’t hug me I’m scared !

Parce que oui, dernière particularité de la web-série : certaines images sont très choquantes. C’en devient malsain, difficile de rester indifférent face à certaines visions qui pourraient bien vous donner envie d’arrêter sitôt le premier épisode. Mais rien de gore, je vous rassure de ce côté-là (si cela avait été le cas, je me serais évanouie PENDANT le premier épisode, la vue du sang, esprit fragile, toussa toussa).

Et si jamais vous vous lancez dans l’aventure Don’t hug me I’m scared, je vous recommande de faire attention aux moindres petits détails insignifiants. Des dates qui semblent anodines ? Des objets qui se répètent ? Peut-être n’est-ce pas dû au hasard. Il faut savoir que cette web-série fourmille de théories (que je vous épargnerai pour ne pas vous spoiler) et les créateurs n’ont jamais ni démenti ou approuvé la moindre théorie. Le mystère reste entier à propos de cette web-série mais une chose est sûre : ces six épisodes risquent de vous faire réfléchir autant que l’univers de Westworld.

giphy
Moi en train d’essayer de comprendre certains détails de Don’t hug me I’m scared. (Oui en vérité je suis un ours qui vit dans les bois, je suis fidèle à mon pseudo.)

Pour les plus curieux de tous, sachez qu’il existe une version française de cette web-série. À ce jour, seuls quatre épisodes sur six ont été doublés. Et pour ceux qui préfèrent attendre la finalisation de la version française avant de se lancer dans le visionnage, je vous le déconseille. Déjà parce qu’aucune date pour les deux derniers épisodes n’a été donnée, et aussi parce que vous rateriez vraiment quelque chose en laissant de côté la version originale.

Et si vous vous découvrez une passion subite pour Don’t hug me I’m scared, n’hésitez pas à aller faire un tour du côté de la fan page officielle (attention, la page est en anglais mais un niveau basique suffira pour vous permettre de ne rien rater de votre nouvelle web-série préférée) !

Je vous abandonne ici, en espérant vous avoir donné envie de (re)découvrir Don’t hug me I’m scared ! Et je déplore toute responsabilité si vous vous mettez à fredonner les chansons… « What’s your favourite idea ? Mine is being creative ! »

Gitane des Bois ~

Publicités

2 réflexions sur “Don’t hug me I’m scared

  1. Plumange 11 février 2017 / 23 h 33 min

    « Everyone has a special one … Even *insérer votre nom ici » ♪

    J'aime

    • Gitane des Bois 11 février 2017 / 23 h 43 min

      Love is a place, love is a thing !
      (Non je ne connais pas du tout la chanson de l’épisode 3 par cœur, ce n’est qu’une impression, huhuhu.)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s