Les petites Reines de Clémentin Beauvais

Salut à tous ! Aujourd’hui un nouvel article sur un nouveau livre !

J’ai lu et adoré le roman de Clémentine.

 

img_2360
Éditions Sarbacane, 15,50€

Pourquoi ? Tout simplement parce que :

–> Nous suivons des personnages aussi attachants les uns que les autres.

–> Nous apprenons à dépasser nos limites.

–> Nous nous assumons tel que nous sommes.

–> Nous rencontrons les nombreux problèmes d’amitiés, mais aussi ses bons côtés !

Mireille Laplanche, est depuis deux années, sur Facebook, élue Boudin d’or du collège/lycée de Bourg-en-Bresse. Et cette année, OH surprise ! elle est Boudin D’argent ! Elle va ainsi découvrir qui lui a piqué sa place, et qui est Boudin de Bronze.

Nous découvrons l’étrange quotidien de Mireille, son environnement, ses proches (Phillipe Dumont son beau père, sa mère qui est prof de philo, son chat, Babyboule et bientôt deux nouvelles « amies » ! qui ? je vous laisse deviner !) et nous prenons conscience que Mireille a un très gros sens de l’humour noir avec la vie. Comme elle est grosse, on en rit. Elle n’est pas belle ? Vite une blague ! Son véritable père semble être un sacré connard politique ? Houloulou fous rires ! Bref, dans son humour, j’ai l’impression de découvrir une personne toute fragile, qui hurle de rire de la vie ! Et j’aime Mireille ! Tout le monde devrait avoir son œil sur la vie !

Elle donne des surnoms à ses proches, et j’ai eu l’impression de lire un livre de Gilles Legardinier (un très bon auteur que je vous conseille affolement !) et je n’ai fait que sourire durant tout le long de ma lecture ! Un plaisir énorme !

Pour en revenir avec l’histoire, elle est originale, drôle et ne s’essouffle pas. La plume de l’auteure est juste géniale, pas compliquée, pour vous dire, j’ai dévoré ce bouquin en 2H30….

La fin est une fin ouverte, un type de fin que pourtant je n’apprécie  pas vraiment, puisque j’ai souvent l’impression que l’auteur n’avait plus d’inspiration pour sa fin, mais cette fois, j’ai tourné la 4eme de couverture en souriant bêtement.

Conclusion finale :

je souhaite à toutes personne  malheureuse de lire ce bouquin qui est comme une chanson de Louis Armstrong: à la fin tu te dis qu’au final, le monde est pas mal Wonderful. Les personnages originaux nous font tous exploser de rire, aucun ne m’a plus énervée que ça, et c’est assez rare. Seule déception de ce livre, j’aurais aimé avoir plus de détails sur le personnage de Malo. Un coup de cœur !

J’espère que cette chronique vous aura plue, si c’est le cas, n’hésitez pas à réagir avec le hashtag #LesPetitesChimères dans les commentaires !

Koeur Koeur sur vous, bande de fous,

Ludivine des Chimères.

PS : Bonnes lectures !

Publicités

2 réflexions sur “Les petites Reines de Clémentin Beauvais

    • ludivinecie 18 octobre 2016 / 21 h 34 min

      Hein dites qu’il est génial ? 😂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s