Jeu de Dames à Versailles de Virginie Platel

« La vraie question est : que nous apprend cette illusion de nous-même ? »

***

couv2932051


Auteur:
Virginie Platel
Date de parution: 6 Septembre 2016
Nombre de pages: 347 pages
Éditeur: Gloriana Éditions
Collection: Imperia

Quatrième de couverture : 

Alors qu’elle travaille au Louvre, Elfi découvre que La Paix ramenant l’Abondance de la célèbre portraitiste de Marie-Antoinette, Élisabeth Vigée Le Brun, a disparu… Pas seulement du musée mais bien de la conscience collective. C’est comme s’il n’avait jamais existé. Aussi, lorsqu’un ami scientifique qui œuvre pour un laboratoire secret à Monaco, lui propose de tester un incroyable voyage dans le temps, Elfi y voit aussitôt l’opportunité de percer le secret de la disparition du tableau. Propulsée, en compagnie d’Inès, en plein cœur du XVIIIème siècle, elle n’aura que quelques heures pour résoudre des énigmes dont dépendent à la fois leur destin et leur survie dans le turbulent Paris de l’époque, avec Élisabeth Vigée Le Brun en personne, mais aussi dans le Versailles de la dernière reine de France… Les deux aventurières du XXIème siècle devront échapper à de multiples dangers, notamment à une menace sourde que semble tisser un ennemi invisible et rétablir une vérité entre ombres et lumières. Sauront-elles tirer leur épingle du jeu et revenir indemnes de cette aventure extraordinaire ?

Mon Avis

Bonjour à tous, tout d’abord je souhaiterais remercier Gloriana Éditions pour m’avoir permis de lire ce roman. Etant une grande mordue de romans historiques et de recits imaginaires je ne pouvais qu’apprécier un mix des deux. 

Lorsque j’ai découvert ce roman la première chose qui m’a interpellé était la couverture. Celle-ci est très belle avec son fond bleu et notre héroïne portant une robe d’époque jaune. Robe que l’on retrouve dans le roman.

Pour ce qui est du roman, comme nous l’apprend la quatrième de couverture nous suivons donc Elfi, cela fait plus de dix ans que cette dernière travaille au Louvre. Mais voilà que ce matin en arrivant au musée son sujet de conférence, le tableau « La paix ramenant l’abondance » d’Élisabeth Vigée Le Brun a disparu…
Mais après un réveil en sursaut, notre héroïne se réveille dans le Sud de la France. Voilà 1 an maintenant qu’elle a quitté son travail au Louvre pour suivre son mari ayant eu une proposition d’embauche plus qu’intéressante. Voilà un an que sa vie est devenue une routine monotone aux côtés d’un homme qui ne s’intéresse plus à elle.
Pourtant dans la réalité comme dans son rêve le tableau semble avoir disparu. Et voilà que son ancien collègue Mike, l’appelle au nom d’un grand laboratoire de Monaco, l’Athanor, pour lui proposer d’effectuer un voyage dans le temps.
Elfi et une jeune femme du nom de Inès ont été choisies pour ce voyage extraordinaire, afin de tester la machine et résoudre des énigmes. A Paris au XVIIIème siècle.
Coïncidence avec le rêve d’Elfi le matin même et l’étrange disparition du tableau d’Élisabeth Vigée Le Brun ? Il y a peu de chance….

time-travel

 « Les choses prennent soudain tout leur sens. Le voyage dans le temps ne m’apparaît progressivement plus comme une chose complètement folle ou abstraite. Mais il me manque encore le « comment ». »

****

Virginie Platel a su avec ce roman nous proposer un très bon mélange entre réalité, technologie, imaginaire et voyage dans le temps.
L’auteur nous plonge tout d’abord dans un rêve troublant puis nous entraîne au coeur de l’Athanor, Laboratoire ultra technologique étudiant la Domotique, les Neurosciences, La réalité augmentée et le voyage dans le temps le tout grâce à des machines hypra sophistiquées. La façon dont le tout est expliqué nous permet à nous lecteurs de ne pas être totalement largués si nous ne maitrisons pas le sujet.

Les deux héroïnes, Elfi et Inès sont à la fois complémentaires et totalement opposées. L’une est blonde et l’autre brune, toutes deux sont intelligentes et debrouillardes mais l’une est une spécialiste de l’histoire et de l’art et l’autre plus physique. L’une est plutôt sensible et a un vrai sens de la psychologie et la seconde est secrète et peu bavarde.
Mais c’est une vraie amitié qui va se créer entre ces deux femmes si différentes.

Le contraste entre l’ultra technologie du 21ème siècle et le Paris du 18ème siècle est saisissante. Virginie Platel a fait un travail de recherches magnifique et c’est avec un grand plaisir que l’on suit Elfi et Inès dans les rues de Paris, au coeur du Louvre et dans les couloirs du flamboyant Versailles.
On y découvre la vie du peuple mais aussi des artistes du Louvre et cela a été une véritable découverte pour moi, qui ne connaissais que vaguement Élisabeth Vigée Le Brun et pas du tout son tableau d’admission à l’Académie du Louvre :  La Paix ramenant L’Abondance
L’architecture de l’Epoque,  la circulation, le Louvre ou encore la Cour des Miracles sont des choses dont nous avons entendu parler et c’est un vrai bonheur de les découvrir plus en profondeur dans ce roman. Tout comme nous découvrons ces femmes qui ont marqué l’histoire et qui au siècle des Lumières devaient se battre pour se faire une place dans un monde dominé par les hommes.

la_paix_ramenant_labondance30626_2
La Paix Ramenant l’Abondance
«  Il est vrai qu’au XVIIIème siècle, les mentalités sont forgées sur des croyances religieuses notamment, comme le fait que la femme, issue de la côte de l’homme, dépend de lui et lui est soumise. Dans le même ordre d’idée, que la femme est une tentatrice, car c’est elle qui a incité Adam à manger le fruit défendu.
— Il me semble aussi que l’on a trop souvent tendance à taxer les femmes de fourberie à partir du moment où elles sont jolies… »

Le style d’écriture est fluide et teinté d’humour, le seul petit bémol serait peut-être que je n’ai pas été surprise devant la chute concernant le voyage dans le temps. Mais par contre un grand bravo pour les énigmes que de mon côté je n’ai pas pu résoudre ;).

Des zones d’ombre restent perceptibles après avoir lu ce roman. C’est pourquoi j’espère qu’un second roman sera annoncé afin d’en découvrir plus sur certains personnages !

En conclusion, Jeu de Dames à Versailles est un bon roman mêlant Histoire et Imaginaire et ce fut un grand plaisir de pouvoir le lire. et j’espère pouvoir découvrir d’autres romans de ce genre.

Merci pour ce superbe roman

Ma note : 16/20

A une prochaine fois les loulous et bonne lecture ! 

Djiin

«  Tu sais Elfi, tu n’as pas à avoir peur. Car finalement, dans tout voyage, peu importe les obstacles, ce que tu risques avant tout de trouver, c’est toi-même. »

Publicités

3 réflexions sur “Jeu de Dames à Versailles de Virginie Platel

  1. Camille 29 septembre 2016 / 17 h 49 min

    Première fois que j’entends parler de ce livre, tu me donnes envie de m’y intéresser de plus près. 🙂

    J'aime

    • Djiin 29 septembre 2016 / 20 h 13 min

      Glorianna est une petite maison d’Editions qui pour le moment a peu de titres à son catalogue. Celui-ci est vraiment sympa, bien documenté et la lecture est Fluide 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Camille 29 septembre 2016 / 22 h 44 min

        Je vais aller voir ça alors !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s