Central Park De Musso 

Bon. Les amis. Ou les fous ça dépend. On est mal. On est TRÈS MAL !

image
7,51 € Éditions Pocket

Résumé : 

New York, 8heures du matin. Alice, jeune file parisienne, et Gabriel, pianiste de Jazz américain, se réveillent menottés, l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenirs de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fete avec ses copines sur les Champs Elysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin. 

Impossible ? Et pourtant…

Avis : 

Bon je pose mes cartes sur la table, et après, je lance les dés ok ?

De toute façon vous pouvez pas me répondre, et je m’en contrefiche, c’est MON article. Koeur Koeur quand même.

Alice, du début jusqu’au milieu de la fin (j’vous embrouille nan ? Tant pis.) m’a énervée. Je n’ai pas arrêté de me dire, *et ben voyons comme par hasard !*… Elle vend une montre, certes ancienne, a un type qui semble ne pas vouloir la payer, a 1600€ ! Dafuq ?! Et en plus, et vas-y qu’on aille au Resto, au magasin de jouets… L’instinct de survie, chez Musso, ça n’existe pas. J’ai 1600€ sur moi, je fais gaffe à mon argent, le prend un téléphone, et appelle mon meilleur pote, pour qu’il vienne me chercher ! Ce que fait Alice, notre flic bien chiante, qui a traversé des trucs pas cools certes, mais qui n’arrête pas de se plaindre, sauf qu’elle va juste appeller son meilleur pote, pour lui demander des infos. ET COMMENT TU RENTRES HEIN ? DIS LE MOI HEIN ?!

Pardon. Bref, du début jusqu au milieu de la fin, ce livre m’a castré le cerveau. Je ne sais pas si c’est la bonne expression à utiliser… Bref. Mais…. La fin m’a fait réfléchir. « Ai-je détesté, ou adoré ? » Je ne pense pas l’avoir détesté, mais pas adoré non plus. Encore une fois à la fin je me suis dis « comme-par-hasard » mais je suis quand même sortie de ma lecture avec non pas un sourire diabolique, mais une « moue réfléchissante. ».

Conclusion : 

Un livre que je recommande à ceux qui veulent reposer leurs esprits, plutôt cliché et une fin trop facile. Déçue de l’auteur 😕. Mais pas mauvais au point de le jeter. Enfin pour certains. Lasagnator 2000 l’aurait fait fumer, il y a bien longtemps.

Bonnes lectures,

Ludivine des Chimères.

Publicités

2 réflexions sur “Central Park De Musso 

  1. plumange 26 septembre 2016 / 18 h 27 min

    J’ai toujours envie de brûler ces romans. Mais bon ça convient à un public qui recherche pas trop l’originalité donc…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s