Là où tombent les Anges de Charlotte Bousquet

« Quand les hommes sont partis, vous avez pris leur place : vous avez dévoilé votre jeu. Vous n’êtes ni frêles ni dépendantes. Et vous êtes aussi compétentes qu’eux.
Si j’étais eux, je serais un peu effrayée, tout de même.. »

***

la_ou_tombent_les_anges


Auteur:
 Charlotte Bousquet
Date de parution:  3 Septembre 2015
Nombre de pages: 400 pages
Éditeur: Gulf Stream Éditeur

Collection: Électrogène

Quatrième de couverture : 

Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…

Mon Avis

Hello tout la monde, me voici à nouveau de retour avec un roman de la collection Électrogène ! Mais bon c’est un peu de leur faute, ils nous proposent de magnifiques romans. Qu’il s’agisse du contenu mais aussi du livre en lui même qui est très beau.
Tout comme les précédents (Memorex et I.R.L.), Là où tombent les anges a rejoint ma bibliothèque suite aux Imaginales. Et encore une fois je n’ai pas été déçue de mon achat. Et un grand merci à Charlotte, que j’adore, pour sa dédicace.


Je ne peux que me répéter encore une fois et vous dire combien les livres de la collection Électrogène sont beaux ! Ici nous sommes sur une couverture dans les tons marron et noir  avec des bordures de pages bleues. Collant parfaitement avec l’ambiance du livre. A la fois ce coté sombre de la guerre et la recherche de liberté des femmes.

Là où tombent les anges est un roman historique qui nous emporte au cœur de la première guerre mondiale. Le récit débute en 1912 en campagne à Auvers-sur-Oise, l’héroïne, Solange vit avec son père alcoolique et violent. A 17 ans elle décide de s’enfuir pour rejoindre sa meilleure amie, Lili, à la Capitale.
Lili, la fougueuse Lili, l’indépendante Lili, éprise de liberté et de musique va entraîner sa discrète amie pour courir les bals parisiens. Lui faisant découvrir une vie de musique, de chansons, de charmes et de flirts.
Mais la vie est chère à Paris et alors que la belle Lili pleine de charme et de verve se produit sur scène. La douce et effacée Solange travaille durement en tant que couturière se liant d’amitié avec la romantique Clémence.
Après de longs mois à Paris, Solange se laisse séduire par Robert Maximilien. Ce n’est pas de l’amour et Solange le sait bien et Lili ne cesse de lui répéter. Mais sa raison la pousse à accepter la demande en mariage de l’homme, mariage lui assurant une sécurité matérielle et une stabilité certaine. Mais voilà, Robert est un homme sévère, autoritaire et jaloux. La jeune femme se retrouve alors coincée entre ce mari qui l’oblige à s’éloigner de ses amis et la tante de celui-ci, Emma, vielle dame acariâtre dont Solange doit s’occuper et qui ne cesse de la rabaisser.

Mais la guerre éclate, les hommes sont mobilisés et Robert est lui aussi envoyé dans les tranchées.
Les hommes dans l’enfer des tranchées, les femmes s’organisent prenant la place des hommes afin de continuer à faire marcher la ville. Travaillant dans les usines, conduisant, les voilà qui s’affirment en tant qu’individu et non en tant que femme de.
Solange de son côté continue de s’occuper d’Emma tout en reprenant peu à peu contact avec ses amies ayant suivies des chemins bien différents…

tumblr_o1xaveqzwq1ts69tto1_500

****

De base je suis une grosse lectrice de romans historiques et témoignages sur la seconde guerre mondiale. et je n’ai jusqu’ici que peu lu de roman sur la première avec Là où tombent les anges je n’ai pas été déçue.
Qu’il s’agisse de la 1ère ou de la 2nd guerre j’aime découvrir des textes nous entraînant vers autre chose que l’horreur du champ de bataille.
C’est pour cette raison que j’avais vraiment apprécié le livre Max de Sarah Cohen- Scali. qui nous parle du programme « Lebensborn » initié par Himmler lors de la seconde guerre mondiale.

Ici Charlotte Bousquet nous parle de la guerre du point de vue des femmes et de la vie qui s’organise après le départ des hommes. On y découvre la condition des femmes à cette époque. Peu de considération en tant qu’individus, des droits minimes, et l’exploitation dans le travail tel était leur quotidien. Et je doit dire que ce roman a été une grande claque pour moi. Bien sûr j’avais déjà connaissance de ces faits mais Charlotte a su les raconter avec justesse et cela m’a beaucoup touché.
J’ai aimé suivre toutes ces femmes au fil des pages, voir leur évolution, la montée du féminisme, cette recherche de liberté, d’égalité et leur courage afin de continuer à vivre par leur propre force.
Chacune suit une route bien différente faite d’embûches mais les rendant toujours plus forte. Elles s’affirment, se découvrent, mûrissent.

Le tout grâce à différents styles de narration, dialogues, textes, lettres, articles de presse, journaux.

Toutes ces femmes sont attachantes, Solange, Clémence, Lili, Emma ou encore Blanche..
Bien que j’ai parfois eu envie de secouer Solange je n’ai pu qu’admirer son évolution au fil du roman, sa prise de liberté hésitante elle qui n’a connu que peu de bonheur. J’ai voulu chanter avec Lili, et j’ai accompagné Clémence dans ses tourments et son inquiétude pour l’amour de sa vie en train de risquer sa vie dans les tranchées.
Je me suis aussi laissée transporter dans l’appartement de Solange et Emma, suivant l’évolution de leurs relations voyant se tisser peu à peu un lien fort. Découvrant au fil du récit la répartie de la vielle femme, son caractère et ses failles.

La vie à cette époque était rude pour les femmes et le retour des tranchées bien difficile pour les hommes. Et Charlotte Bousquet a su parfaitement retranscrire tout ça en nous touchant profondément. Et me donnant ainsi envie d’en savoir encore plus sur cette époque..

tumblr_oarii8pvuk1vq1u6ao1_500

« Toi tu étais celle qui vivait chaque instant, chaque amour comme si c’était le dernier. Moi je suis la gourde qui a brisé ses ailes par peur de voler. Mais je te promets de guérir. Et si je n’y arrive pas, j’en fabriquerai d’autres, qui m’emmèneront loin d’ici »

***

En conclusion, Là où tombe les Anges est un magnifique roman historique et féministe, empli de liberté et d’espoir malgré la sombre époque.
Je n’ai peut être pas eu de coup de cœur, mais il m’a bouleversée et ce n’était vraiment pas loin !

J’ai eu la joie de travailler avec Charlotte Bousquet grâce à mon stage et je dois dire que c’est un réel plaisir. Tout comme c’est un plaisir de lire ses textes qui nous emportent totalement. Et c’est avec grand plaisir que je participerais à ses ateliers d’écriture à partir d’Octobre !
Ne me reste plus qu’à découvrir son nouveau roman : Sang-de-lune que j’ai hâte de lire !

Merci pour ce superbe roman

Ma note : 19/20

A une prochaine fois les loulous et bonne lecture ! 

Djiin

« Pourtant, c’est grâce à ce conflit monstrueux, absurde, que j’ai grandi. Rencontré des femmes comme Adrienne, Blanche, Olga ou Romaine.
Appris le piano. Découvert les livres, les recueils de poèmes. Apprivoisé tante Emma.
Commencé à être libre, aussi.
Libre de vivre.
Libre de devenir moi-même. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s