Ces films qui nous font pleurer

Hello les loulous,

Aujourd’hui nous vous présentons un article en binôme. Geekette&rougeàlèvres et moi-même allons vous parler des films qui nous ont fait et nous font encore pleurer.

Nous sommes nombreux à avoir versé quelques larmes (ou plus) devant des films et films d’animations.

Je ne parle pas ici des larmes versées devant la mort de Mouffassa ou de la maman de Bambi (naaaaaaaaaaan) bien que la mort du papa de Simba soit encore un grand traumatisme pour moi ! (Et je ne parle pas de la peur des clowns née des nombreux visionnages de Dumbo, c’est une autre histoire….)

tumblr_lpxq3mbtyp1qhcbboo1_500

Nan Nan Nan ! Aujourd’hui nous parlons des films que l’on regarde avec une boîte de mouchoirs à portée de main afin de pouvoir survivre durant toute la durée du film, sans voir flou à cause des larmes !

*Pique le clavier de Djiin* Étant une vraie fontaine devant les films un minimum tristes, vous vous doutez bien que cette liste est trèèèèès longue pour ma part mais pour les besoins de cet article j’en ai sélectionné trois.

19106105Dans un premier temps, je vous présente un classique dans sa catégorie : Gost avec Patrick Suez (le très beau Patrick Suez), Demi Moore et Whoopi Goldberg. Je ne sais pas si ça vaut le coup de faire un résumé pour celui-ci mais au cas où ! Sam et Molly s’aiment d’un amour sans failles. Malheureusement, Sam se fait agressé dans la rue et meurt. Il revient en tant que fantôme, personne ne le voit mais une seule l’entend : Oda, une voyante hystérique. A partir de ce moment là, Sam va tout faire pour trouver son meurtrier et protéger l’amour de sa vie. Avec ce film, je n’ai pas quitté mon paquet de mouchoir à partir du moment où Sam meurt, je le conseille à 100%.

 

218720Passons maintenant à une seconde histoire d’amour d’un autre genre et plus récente (beaucoup plus récente !) : Nos étoiles contraires avec Shailene Woodley et Ansel Elgort. Cette histoire d’amour est plus enfantine forcément vu que les personnages sont des adolescents mais ça n’entache en rien la sensibilité et la tristesse de ce film. C’est l’histoire d’Hazel atteinte d’un cancer qui se voit contrainte de suivre les réunions d’ado cancéreux pour faire plaisir à ses parents. A une de ces réunions, elle rencontre le beau et gentil Augustus qui est actuellement en pleine rémission. Je pense que ce film et le livre ne sont plus à présenter mais dans le cas où vous ne connaissez pas, foncez !

 

19510457Le dernier que je souhaitais vous présenter et en faite le tout premier dans mon cœur car, chose rare, ce n’est pas un film romantique. Enfin disons que la romance est ici secondaire. Dans le film Le secret de Charlie, l’amour entre deux frères est la base de l’histoire où le beau Zac Efron joue incroyablement bien. Charlie va bientôt quitter sa ville côtière pour entrer à l’université laissant son petit frère et sa mère. Malheureusement, suite à un accident de voiture où Charlie conduisait, son petit frère va mourir. Charlie ne pouvant se remettre de cette perte, décide de rester dans sa ville et de travailler au cimetière là où il continue de voir le fantôme de son frère. Que ça soit pour l’histoire ou pour la qualité du jeu d’acteur de Zac Efron, je vous le conseille aussi grandement.

 

*Djiin récupère le clavier en tendant un mouchoir à geekette pour essuyer ses larmes* je l’avoue j’ai aussi la larme facile devant les films (et aussi en lisant des livres, je vous raconte pas dans le métro !)

19142917Je vais commencer avec Ma vie pour la tienne avec Abigail Breslin, Cameron Diaz et Sofia Vassilieva ce film nous parle de la famille Fitzgerald donc la vie bascule à la découverte de la leucémie dont est atteinte leur fille Kate, âgée de 2 ans. N’étant pas compatibles, les médecins leur conseillent de concevoir un autre enfant qui serait compatible afin de permettre des greffes. C’est ainsi que naît  Anna. Mais à 11 ans, cette dernière engage un avocat pour intenter un procès à ses parents, afin de faire cesser les procédures médicales sur sa personne. Ce film est émouvant au possible de bien des façons. On y suit le combat de Kate contre la leucémie mais aussi sa façon de continuer à vivre malgré sa maladie. On admire aussi la détermination d’une mère pour protéger sa famille et la maintenir en vie. Et tout en suivant tout ça on ne peut s’empêcher d’être profondément ému par Anna et son combat pour son émancipation médicale et pour sa sœur. Et on pleure avec eux face à la dureté de tout ça !

 

19254683Continuons avec le magnifique film qu’est La ligne verte ! Même après un bon nombre de visionnage je ne peux pas m’empêcher de pleurer à chaque fois. Ce film avec Tom Hanks et Michael Clarke Duncan se déroule en 1935, au pénitencier de Cold Mountain en Louisiane, dans le bloc E que l’on surnomme la ligne verte et où sont détenus les condamnés à mort (par la chaise électrique). Un jour, Paul Edgecombe le gardien-chef voit arriver un nouveau détenu : John Coffey, condamné pour le viol et le meurtre de deux fillettes. Cependant, ces faits offrent un contraste très troublant avec la douceur et la gentillesse de John qui est, semble-t-il, doté de pouvoirs surnaturels. Ce film est tout simplement superbe ! Les gardiens sont plein d’humanité (exception faite de Percy !) et les condamnés attachants malgré leurs crimes (exception ici de William Wharton !) avec mention spéciale à Ed et sa souris  Mister Jingles et je ne vous parle même pas de John qui vous fait pleurer tant il est touchant. Si vous ne l’avez pas encore vu et que vous souhaitez le regarder n’oubliez pas les mouchoiiiirs !!!

« Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d’être seul comme un moineau sous la pluie… Fatigué d’avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d’où on vient et pourquoi… Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns contre les autres, je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde… »

John Coffey, La ligne verte

 

37806901

Finissons avec le seul film d’animation de cette liste, Le tombeau des lucioles. C’est un film d’animation japonais de Isao Takahata du studio Ghibli. Durant l’été 1945, après  le bombardement de Kobé, Seita, 14 ans et sa petite soeur de 4 ans, Setsuko devenus orphelins, vont s’installer chez leur tante. Celle-ci leur fait comprendre qu’ils sont une gêne pour la famille et doivent mériter leur riz quotidien. Seita décide alors de partir avec Setsuko. Ils se réfugient dans un bunker désaffecté en campagne et vivent des jours heureux illuminés par la présence de milliers de lucioles. Mais bientôt la nourriture commence cruellement à manquer et les choses à s’aggraver. Bon je l’avoue exception faite de la dernière phrase on pourrait croire à un film parlant de la reconstruction d’une vie de deux orphelins après la guerre. Mais ce film est surtout tiré d’une nouvelle semi-autobiographique écrite en 1967 par Akiyuki Nosaka. Et l’histoire bien que joyeuse au départ prend rapidement des allures de drame…

 

On va s’arrêter là pour aujourd’hui les amis sinon nos yeux vont se dessécher à force de pleurer ! Nous reviendrons pour une nouvelle liste cette fois-ci plus joyeuse promis !! 😉

tumblr_o7pazij7pr1tcjhcco1_500

C’était Djiin et Geekette depuis leur canap’ et devant un bon film qui fait pleurer !

A plus les loulous

Djiin & Geekette

 

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Ces films qui nous font pleurer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s