Harry Potter and the Cursed Child

Samedi dernier, après une harassante journée de travail jusqu’à 19h30 (sans pause, sinon c’est tout de suite moins fun) j’ai eu l’occasion de me rendre à la sortie d’Harry Potter and the cursed Child chez Waterstone à Bruxelles. Ce fut une soirée fantastique, mais là n’est pas le sujet voyez vous… Pensez vous bien que dès que j’ai eu mon exemplaire en main à une heure du mat’, je n’ai pas pu m’empêcher de le commencer (même si je suis tombée de fatigue dix minutes plus tard dans la voiture…)

Ce fut une lecture pour le moins intéressante!

13932224_888431414594201_560456756_o

Les points positifs:

Scorpius et Albus: Alors, certe, je n’en reviens toujours pas qu’Harry aie appelé son fils Albus SEVERUS (et pas Albus Sirius, ou Albus Remus ou Albus Hagrid ou même Albus COLIN, mais ça c’est parce que je ne suis pas du tout fan de Rogue et que pour moi, il n’a jamais été un héros mais BREF) ces deux jeunes gens sont exceptionnels, fantastiques et adorable. Je n’avais qu’une seule envie, leur donner tout l’amour qu’ils méritent, les enrouler en mode Burrito dans une couverture et empêcher quoi que ce soit de mauvais de leur arriver. Autant dire que je n’en ai pas eu l’occasion. Ils sont vraiment bien construits et ont une belle évolution, hormis certains détails (oui, je suis désolée, mais l’histoire entre Scorpius et Rose, j’y crois même pas une seconde)

La facilité de lecture: Le fait que ça soit une pièce de théâtre joue beaucoup puisque l’on se retrouve avec presque uniquement des dialogues, mais c’est une lecture très facile et compréhensible en VO. Si vous souhaitez vous y mettre ou si vous n’avez pas envie d’attendre la sortie VF mais avez peur à cause de votre niveau d’anglais, ne craignez rien! Foncez, ça se lit très bien!

L’ambiance: C’est drôle, émouvant, on passe par une myriade d’émotion et de ressentis. J’avais un peu peur à la base que le côté pièce de théâtre n’endorme tout ça mais PAS DU TOUT .

Les points négatifs:

Les autres personnages: Que ça soit parce qu’ils régressent au lieu d’évoluer (comme Ron), qu’ils soient très bi dimensionnel (oui, je parle de Delphi, comme beaucoup j’ai vu le truc arriver à des kilomètres), ou qu’ils soient simplement là pour faire chier le monde comme ROSE. Je l’aimais bien avant Cursed Child… Mais ça c’était avant qu’elle ne soit une pétasse qui reproduise les schémas que sa mère a du subir à son âge. Et en plus, je suis désolée de l’avouer, mais elle n’a aucune autre utilité que de servir de love interest à Scorpius. Et même ça, c’est mal amené. Leur « relation », si je puis dire, me fait plus penser à un étendard brandit par John Tiffany et Jack Thorne où il serait écrit: « SCORPIUS EST HETERO. PAS GAY. NO HOMO BRO. » qu’à une vraie relation (*tousse* comme celle qu’il a avec Albus *tousse*). Certains personnages ne servent strictement à RIEN alors que d’autres, qu’il aurait été intéressant d’amener ,sont totalement absent du paysage.

Le fait que ça soit un script: J’ai l’impression d’avoir perdu énormément de chose en ne pouvant pas voir la pièce. Je n’ai pas ressenti la même magie qu’en lisant les romans, et je crois que c’est surtout du au fait qu’il n’y aie aucune description un tant soit peu poussée.

L’improbabilité de certaines scènes: Alors, je veux bien qu’on soit dans un univers où les chouettes servent de pigeons voyageurs, où les elfes ressemblent à Gollum et où il semble normal pour le directeur d’un pensionnat de faire d’un gamin de 11 ans une arme qui servira juste à dégommer un mage noir, quitte à ce qu’il y reste MAIS QUAND MÊME. C’est un univers avec un minimum de cohérence. Certaines scènes, certaines évolutions n’ont RIEN A Y FAIRE. J’ai énormément de scènes en tête où je me suis dit « WHAT THE FUCK ». C’est probablement du à tous ces décalages que je me suis retrouvée avec le sentiment de lire une fanfiction.
(oui, je pense à toi la Trolley Witch!!!)

Même si il y a eu quelques problèmes en route, j’ai tout de même beaucoup aimé cette lecture. Ce n’est pas J.K.Rowling et ça se sent, mais ça reste fidèle un minimum à l’univers de notre sorcier préféré, et ça m’a permis de vivre encore un peu dans ce monde que j’aime tant.

(et si vous vous posez la question, je suis TEAM SCORBUS FOR LIFE ♥)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s