Evie Offline – Elyssa Friedland

Coucou vous tous ! Je vous retrouve aujourd’hui pour mon second article « bouquin »car depuis le début je n’ai chroniqué qu’un livre, le reste de mes articles étant sur des films, des jeux etc.. Cette fois-ci j’ai donc décidé de vous parler de Evie Offline par Elyssa Friedland, un livre que j’avais dans ma wish list et que j’avais hâte de me procurer et de lire, ce qui est à présent chose faite.

9782280360258
Edition Harlequin, 442 pages, 14,90 €

Petit résumé : (4ème de couverture) 

Tomber sur les photos du mariage de son ex sur Facebook : check. Se faire virer après avoir envoyé trop de messages perso depuis son adresse pro : check.

Trop c’est trop. Cette fois, Evie a pris sa décision : elle se déconnecte, DEFINITIVEMENT.

  • Espionner ses ex sur Facebook : terminé.
  • Tweeter et retweeter n’importe quoi : terminé.
  • Poster des photos et attendre des likes : terminé.
  • Réactualiser Gmail toutes les trente secondes : terminé.
  • Instagram à tout bout de champ : terminé.

Evie se doute bien que son entourage aura du mal à comprendre son choix, mais elle en est convaincue, cette détox digitale est le seul moyen pour vivre l’instant présent et se connecter vraiment aux autres.

Car son coeur, lui, est tout sauf virtuel.

MPWdF5Y1
Elyssa Friedland

Quelques mots sur l’auteur : 

Elyssa Friedland a étudié à l’université de Yale aux États-Unis, où elle a occupé la fonction de rédactrice en chef du journal de l’université, le Yale Daily News. Elle est également diplômée de l’université de droit de Columbia et a, par la suite, travaillé comme associée dans un grand cabinet. Avant ses études de droit, Elyssa a écrit pour plusieurs magazines dont Modern Bridge, New York Magazine et Your Prom. Elle a grandi dans le New Jersey et vit actuellement à New York avec son mari et ses trois jeunes enfants.

 

Dans plusieurs langues…avec des couvertures différentes ! 

Et oui, Evie Offline est comme vous le savez à la base un livre américain avec pour titre d’origine : Love and Miss Communication. Mais il a été traduit dans plusieurs langues, notamment le Français, mais vous pouvez donc le trouver aussi au Brésil et en Hollande. L’auteur prévoit d’ailleurs une sortie en Indonésie et en Turquie, affaire à suivre !

Cd7MOXYUYAACNkG.jpg-large

En haut à gauche donc la version française. En haut à droite la version hollandaise.

En bas à gauche la version américaine donc d’origine. Et en bas à droite la version brésilienne.

Mon avis :

D’abord je suis assez déçue car je n’ai pas trouvé de critiques des médias pour ce bouquin sauf des critiques américaines. Certes il est récent et n’a pas fait énormément de vagues en France mais bon…

Outre les avis médiatiques, j’ai tout de même trouvé sur le net, des critiques, chroniques de gens qui ont lu Evie Offline et j’ai remarqué que nous avions tous à peu près le même sentiment.

Je m’explique. A la base, l’idée était bonne, il faut se l’avouer. Combien d’entre nous aujourd’hui passent une journée sans toucher à un ordinateur ou un téléphone ?  Quand j’ai acheté ce livre et en lisant le résumé, je me suis dis : tiens ça peut être rigolo de voir comment une personne complètement accro aux réseaux sociaux évoluerait si elle arrêtait tout. Et bien je vous avoue que j’ai été déçue.

Pourquoi ? Parce que je trouve que le livre est hyper long à démarrer. Et quand je dis hyper long ce n’est pas une blague puisque j’ai eu l’impression que l’histoire s’est lancée à partir de 300 pages. Je vous rappelle qu’il en fait en tout 442.

Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, ils sont selon moi beaucoup trop excentriques et clichés, sans vraiment de saveur et parfois avec des réactions vraiment excessives…

Les 100 dernières pages m’ont plu, bien que la fin soit très prévisible. Si l’intrigue avait eu plus de peps ça n’aurait pas, selon moi, été dérangeant du tout, au contraire.

Néanmoins l’écriture est correcte et se laisse plutôt bien lire, je pense que c’est ce qui m’a aidé à finir le livre sans trop m’y sentir obligée.

Donc en résumé, un livre qui aurait pu avoir un énorme potentiel mais qui n’a pas, selon moi été exploité comme il fallait.

Si le coeur vous en dit, je vous invite tout de même à lire ce livre, car s’il ne m’a pas plu, peut-être vous plaira-t-il ? Sait-on jamais !

Ma note :★★☆☆☆.

Voilà après un coup de coeur, je vous ai présenté aujourd’hui une petite déception. Si vous avez lu le livre ou pas, que vous avez un avis similaire ou différent du mien, n’hésitez pas à m’en faire part. Et je vous retrouve bientôt avec grand plaisir pour un nouvel article.

Kamillous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s