La Sélection, tome 1 – Kiera Cass

Bonjour à tous ! Vous avez déjà entendu parler de cette saga sur la blogosphère, les chaînes Youtube ou encore sur les sites tels que Livraddict. Voici un avis négatif – mais pas trop – sur ce merveilleux livre qu’est le tome 1 de la Sélection.

Je tiens à faire un petit coucou à Julie, NaNou, Noémie et Johanna avec qui j’ai réalisé cette lecture commune ! (Leur première ! :p)

Noté 17/20 sur Livraddict (oui c’est mon site de prédilection), je commence la lecture avec une certaine appréhension : j’avais trouvé ce livre d’occasion et même si le résumé ne m’enchantais pas trop, je voulais me faire mon propre avis. Et bah je n’est pas été déçue du voyage!

couv3194547

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la Sélection s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Pour une fois on va passer aux points positifs avant le massacre à la tronçonneuse :

C’est prenant, on a envie de savoir la suite et on a du mal à reposer le livre ! J’ai bien aimé la partie où l’on voit America lier des liens avec le prince Maxon. (NON je spoil pas, c’est crâmé dès qu’on lit le résumé qu’ils vont finir ensemble, avouez.)

Ah bah non y’a que ça en fait … Ahem pardon pour ce faux espoir.

 

MA PARTIE PRÉFÉRÉE : les points négatifs. *Souris en faisant craquer ses phalanges*

Rangez vos fourches, les détails que je dis ici ne sont pas des gros spoilers (mais y’en aura à la fin, je l’indiquerais)

Ça m’a fait penser aux Hunger Games au début, j’ai trouvé beaucoup de points communs comme l’héroïne de dystopie rebelle, qui ressemble à Katniss : elle va au-delà des limites pour voir son ami qui fait penser à Gale, avec la pauvreté. Elle aussi a une petite soeur, une famille qui n’est pas riche et qui est ce qu’on peut résumer par « je suis pas comme les autres, nah! » Il y a aussi l’événement retransmis à la télé, avec Gavril qui m’a fait pensé à un copié/collé de Ceasar. Et puis le styliste qui fait penser à Cinna, le Capitole, la paix « dystopique » après la guerre…. Rahh trop de points en communs !

J’ai trouvé le début cliché, assez vide. Ensuite les personnages ont des réactions exagérées, comme « exploser de rire » pour rien, « furieuse » alors qu’on lui dit juste bonjour …

original

Mais le meilleur moment reste les formulations bizarres, qui m’ont fait mourir de rire.

« Aspen fourrage des dix doigts dans ses cheveux. » paye ta formulation.

« éclate d’un petit rire » What the fuck ? Et c’est comme si je fais un brouhaha avec mon silence ‘-‘

« […] Surtout ma mère. – Moi aussi je l’adore. Elle est toujours délicieuse avec moi. » euuhhh je suis la seule à avoir pensé à une relation malsaine là ?

« un brun court sur pattes » qui en fait désignait un petit homme aux cheveux bruns… OUI je l’avoue j’ai imaginé un caca courir, mais en même temps « court sur pattes », on utilise ça pour les animaux non ? (dites-moi si cela se dit aussi pour les hommes)

« Les blondes sculpturales » Moi non plus je sais pas.

« Aussi raides que des baguettes de tambour. » Juste parce que ça m’a fait trop rire cette comparaison, où est-ce qu’elle a été chercher ça ?

Je me demande si c’est pareil dans la version VO ? Est-ce à cause de l’auteur ou la traductrice? Je ne vais pas descendre l’un ou l’autre parce que je ne connais pas la version originale.

Attention, le prochain paragraphe spoil. Veuillez surligner pour lire :

Sérieux, Aspen qui largue America parce qu’elle lui fait un gâteau… j’ai littéralement pleuré de rire. Non mais est-ce que c’est un macho qui cherchait une excuse pour la larguer ou c’est juste l’auteur qui a pété un câble ? 

Le triangle amoureux de la fin m’a déçue. Non mais Aspen qui sors avec une autre nana et qui reviens comme une fleur pour l’embrasser quoi ! « Oh mon dieu je sais plus qui j’aime ».  Je déteste ça …

Au final, j’ai trouvé ce livre moyen et lui attribue la note de 14/20, car malgré tous les points négatifs qui m’ont fait mourir de rire, j’ai bien aimé ce livre à CAUSE de sa niaiserie. C’est tellement niais que j’ai passé la plupart de mon temps à me marrer et je tournais les pages avec l’espoir de tomber sur une formulation étrange, ou une action cruche. Comme je le disais au début, seule la partie où America lie ses liens avec Maxon est intéressante. Un évènement à la fin m’a coupé l’envie de lire la suite, c’est dommage. Peut-être que je les lirais si je les trouve d’occasion…

En tout cas j’espère que cet article vous aura plu !

A plus tout le monde !

Signé : Lasagnator 2000.

Publicités

Une réflexion sur “La Sélection, tome 1 – Kiera Cass

  1. Le gout des mots 30 septembre 2016 / 19 h 13 min

    Pour ma part, j’ai eu un gros coup de coeur pour ce premier tome ! Je comprends tes points négatifs haha, mais si tu veux, viens lire mes points positifs, on ne sait jamais :p

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s