I.R.L. d’Agnès Marot

« Je m’appelle Chloé Blanche. Je sais ce que vous vous dites : vous connaissez déjà tout de moi. Que pourrais-je vous apprendre puisque vous suivez déjà tout de mes faits et gestes depuis ma naissance, bien à l’abri derrière vos écrans ?
Vous vous trompez. »

***

I.R.L.Auteur: Agnès Marot
Date de parution: 7 Avril 2016
Nombre de pages: 422 pages
Éditeur: Gulf Stream Éditeur
Collection: Électrogène

Quatrième de couverture : 

Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu’elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C’est ainsi qu’elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.

Mon Avis

Me voilà de retour pour vous présenter un nouveau coup de cœur ! Il s’agit ici d’un de mes nombreux achats des Imaginales. Je connaissais déjà Agnès Marot que j’avais déjà rencontré sur divers salons et dont j’avais déjà lu les livres De l’autre côté du Mur et Notes pour un monde meilleur que j’avais beaucoup aimé. couv2154376 copie

Parlons tout d’abord de l’aspect général du livre.  Les livres de la collection Electrogène sont vraiment très beaux. La couleur rose vive sur les bordures de pages ou encore les chiffres réalisés au vernis transparent sur la couverture claire en font un livres magnifique. (tout aussi beau que Memorex de Cindy Van Wilder et ses tons vert et noir )13608163_10210051329064358_957846284_nI.R.L est un roman d’anticipation Young-Adult mais pas seulement. Nous nous retrouvons en 2098 et 2099 dans un monde où la technologie est devenue omniprésentes et où tout le monde est surconnecté! Dans cet univers, une émission à vu le jour : Play Your Life. Une téléréalité où on peut voir évoluer les habitants de LifeCity. Ces derniers ne savent pas qu’ils sont filmés et encore moins, qu’ils sont en réalité des I.A. (intelligences artificielle) manipulées par d’autres afin de faire grimper un maximum l’audience du show TV.
Chloé est l’une de ses I.A. vivant une vie normale de lycéenne jusqu’à l’arrivée d’un nouveau, Hilmi dont elle tombe amoureuse, mais quelque chose semble décider à empêcher cette romance naissante. C’est alors que tout commence à se précipiter quand elle découvre des caméras dans tout Life City.

"Et nous pénétrons dans la gueule du loup avec la ferme intention de lui péter les dents au passage."

****

J’ai  tout de suite plongé à fond dans le roman adoptant tout de suite Chloé ! Bien sur on fait de suite un lien avec les Sims auxquels beaucoup d’entre nous avons joué. Nous avons tous manipulé nos personnages selon nos envies et laissant parfois ressortir notre petit coté sadique dans le jeu. (« oh il y a le feu ! si j’enlevais la porte mouahaha » ou encore « allez hop bye bye l’échelle de la piscine ! »).
C’est pourquoi j’ai beaucoup apprécié de me mettre dans la peau d’une I.A. De voir Chloé découvrir les caméras, et surtout de la voir évoluer et se battre contre ce voyeurisme et ce contrôle exercé par une entité inconnue pour elle. C’est un personnage avec un fort caractère sans tomber dans l’excès, avec ses failles mais très forte. Je l’ai adoré ♥ Elle est très humaine, que l’on oublie très facilement qu’elle est une I.A.

Je grimace devant le miroir, savourant quelques secondes la certitude que personne ne me regarde faire. Une interface s'y allume sans que j'aie rien demandé.
 - Profil utilisateur inconnu, lance une voix désincarnée.
 Des cercles et des traits apparaissent sur le reflet de mon visage, s'ajustent en quelques secondes, et la voix me demande si je souhaite zoomer sur mes défauts ou suivre des tutoriels pour les masquer. Je fronce les sourcils, m'attirant une réprimande du miroir qui m'explique que je creuse ainsi des rides disgracieuses.
 - Je t'emmerde !

Nous sommes sur une narration alternant entre le show en direct, mais aussi sur des flashback racontant l’histoire de Chloé , ses découvertes, sa véritable histoire et son combat pour la liberté.
Ce roman est aussi une vraie critique de cette téléréalité du contrôle que peuvent exercer les producteurs afin de tenir le spectateur en haleine et faire grimper l’audience. Ici on nous met en garde contre cette technologie surdéveloppée qui prend une place beaucoup trop importante et reléguant au second plan la vie sociale In Real Life. Le spectateur est tout aussi manipulable que l’I.A est manipulée par son joueur.

"La liberté, c’est permettre à l’autre de penser, de choisir, et même de se tromper si ça lui chante. Et dans ton monde, personne n’est libre. Pas plus que dans le mien."

Car ce sont des milliers de téléspectateurs qui se retrouvent devant le Show en direct de  Play your Life, un show durant lequel les images et vidéos sont soigneusement choisies… Le public peut bien sur voter pour le futur couple de l’émission ou pour la carrière de chacun après son diplôme sans se douter du réel impact sur les personnages du jeu…

I.R.L; c’est aussi toute une palette de personnages. Aucun ne nous laisse indifférent.
On les aime, on les déteste. Certain nous déçoivent et d’autres nous émeuvent. Mais après tout ils sont humains et chacun mène son combat plus ou moins juste…

On retrouve aussi plusieurs clins d’œil à divers œuvres que ce soit les Sims, Seconde Life, The Truman Show mais aussi Corpus Simsi : Incarnation virtuellement temporaire de Chloé Delaume ou Fahrenheit 451 de Ray Bradbury ou encore Pinocchio.

"C'est le beau côté de la mort. Quand on n'a rien à perdre, on accepte de prendre tous les risques."
 Fahrenheit 451

En conclusion, j’ai dévoré ce livre qui est vraiment un de mes coups de cœur livresque (Memorex est aussi en train de suivre le même chemin !!!). Si vous ne l’avez pas encore lu, n’attendez plus 🙂 L’histoire est prenante, originale et les personnages sont très bien développés !

Un petit clin d’œil aussi à Cindy Van Wilder et à Memorex dans lequel Play Your Life est cité et qui a eu droit à son personnage dans I.R.L. 😉
Merci à Agnès Marot pour ce très très bon roman, mais également pour sa gentillesse et sa bonne humeur sur les salons. 

Merci Merci Merci 

Ma note : ♥♥♥♥♥

A une prochaine fois les loulous et bonne lecture ! 

- Décidément, t'es pas si facile à cerner, miss Rêveuse.
- Je suis pas si rêveuse que ça.
Du moins, je ne le suis plus. Son sourire s'élargit.
- Oh que si, miss Rêveuse. Il y a des milliers d'histoires dans ton regard. J'espère qu'un jour tu me les raconteras.

Djiin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s